A

Appel

En réponse à Appel à projets 2017 : Technologies innovantes:
A

Résumé

La connectivité fonctionnelle cérébrale montre l’existence de liens entre des structures ou régions distinctes du cerveau, et définit le traitement de l’information par les réseaux neuronaux. De nombreuses pathologies psychiatriques et neuro-développementales (schizophrénie, autisme, trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité) sont aujourd’hui envisagées comme des altérations de la connectivité cérébrale.

Le projet “Echographie multimodale préclinique pour l’étude du développement de la connectivité cérébrale” réunit une équipe de physiciens experts en imagerie biomédicale (Physics for Medicine Paris, Inserm U1273, dirigée par Mickael Tanter) et une équipe de neurobiologistes et généticiens experts en troubles du spectre autistique (Institut Pasteur, département de Génétique Humaine et Fonctions Cognitives, CNRS UMR 3571, dirigé par Thomas Bourgeron) dans l’objectif de développer un système d’imagerie unique pour étudier le développement de la connectivité cérébrale et ses altérations grâce à de petits modèles animaux présentant des troubles du spectre autistique.

L’équipe du Prof. Tanter construira un échographe ultrarapide, opérant à plusieurs milliers d’images par seconde, et capable d’imager et de quantifier un large éventail de paramètres fonctionnels du cerveau : quantification des flux sanguins, cartographie de l’activité neuronale et caractérisation de la biomécanique tissulaire. Cet échographe innovant permettra d’imager de manière non-invasive l’activité fonctionnelle cérébrale de petits animaux éveillés et mobiles. Des modèles animaux sains et des modèles de souris présentant des troubles du spectre autistique, développés par l’équipe du Prof. Bourgeron, seront étudiées lors d’interactions sociales entre congénères. Des cartes de connectivité fonctionnelle seront extraites et combinées à des méthodes avancées d’analyse comportementale mises au point par l’équipe du Prof. Bourgeron.

L’aboutissement de ce projet devrait apporter de nouvelles connaissances sur le cerveau en développement, via la conception d’une technologie d’imagerie sans précédent, capable d’évaluer de manière non-invasive la connectivité fonctionnelle d’animaux éveillés, à l’échelle du cerveau entier et avec de très hautes résolution et sensibilité spatiotemporelles.

É

Équipes