A

Appel

En réponse à Appel à projets 2019 : Codéveloppement de technologies et de méthodes innovantes:
A

Résumé

L’imagerie par spectrométrie de masse (MS) présente de multiples inconvénients, ce qui limite son potentiel exploratoire pour caractériser fonctionnellement les tissus au niveau métabolique et générer des variables métabolomiques pour la découverte de nouveaux bio-marqueurs physiologiques. Ces difficultés proviennent à la fois i) du bruit de fond élevé produit par la MS MALDI-ToF pour des masses d’ions inférieures à 500 Da, et ii) des fichiers de données surdimensionnés qui ne sont pas adaptés aux flux de travail statistiques multivariés.

Un nouveau flux de travail est proposé ici par trois partenaires complémentaires. Il est fondé sur i) l’utilisation de nanostructures de silicium poreux à surface élevée (NIMS) pour minimiser le bruit de fond de la MS pour des masses de métabolites inférieures à 500 Da, et ii) l’utilisation d’un transect préalablement sélectionné à partir de l’imagerie optique des coupes de tissus effectuée en parallèle, pour réduire la taille des fichiers de données, mais pas leur contenu informatif.

L’extension aux dispositifs microfluidiques poreux compatibles NIMS avec deux flux de circulation sera faite pour obtenir une préparation in situ des échantillons NIMS. Des modèles biologiques liés à la symbiose entre les coraux et les micro-organismes valideront le flux de travail d’imagerie par MS, ce qui permettra de faire progresser le modèle de corail sur puce récemment mis au point et important sur le plan écologique, grâce à des outils novateurs d’analyse in situ des métabolites.

É

Équipes