D

Domaine scientifique

Axes thématiques du DIM ELICIT

Champs scientifiques

Le DIM ELICIT se focalise sur les apports des champs scientifiques suivants :

  • Microfluidique. La microfluidique est la science de la manipulation des fluides à l’échelle micrométrique et de ce fait, est appelée à jouer un rôle central dans le DIM. Cela concerne, entre autres, les technologies de micro-gouttes, les laboratoires sur puce, les microactionneurs, l’impression 3D, les patterning de surface, les technologies bas coût (comme le papier microfluidique), la microfluidique submicrométrique, la nanofluidique…
  • Biophotonique et ondes. Ondes acoustiques et électromagnétiques, super-résolution, technologies de capteurs associées, microscopie multiphotons, spectroscopie dans le visible, spectroscopie terahertz, Raman, sondes innovantes (nanoparticules, nanosenseurs,…), optogénétique, optique adaptative, photoablation et stimulation, tomographie par émission de positrons, etc.
  • Analyse d’images et Big DataCompressive sensing, tracking, localisation, pathologie numérique, analyse statistique, analyse spatiale, analyse harmonique, optimisation, automatisation, apprentissage (deep learning), déploiement de logiciels sur le cloud, visualisation augmentée et immersive, etc.
A

Applications

Applications en Sciences de la Vie

Besoins applicatifs

Nous proposons de focaliser notre action autour de quatre axes multidisciplinaires applicatifs suivants qui représentent des cibles importantes en biologie :

  • Biologie de la cellule et molécule unique. Il s’agit de développer des technologies pour la manipulation et l’analyse de la cellule et de molécule unique, essentielles à la compréhension de phénomènes biologique impliquant des populations hétérogènes (ex : un sous-ensemble de cellules résistantes à la chimiothérapie dans une tumeur). La possibilité d’agir/manipuler avant la phase analytique est critique. Des résultats de rupture sont attendus avec ce type de méthodes dans les domaines de l’immunologie, la biologie du développement, le cancer…
  • Organes sur puces. Ces formats permettront de se passer de plus en plus de modèles animaux, permettant néanmoins de reconstituer la biologie des tissus et des organes (aspects 3D, signalisation, mécanobiologie,…). Des applications clés sont le développement de modèles de maladie permettant de les comprendre, la toxicologie, le criblage de médicaments…
  • Technologies pour la biologie in vivo. Malgré ces innovations in vitro, les modèles animaux restent aujourd’hui indispensables pour comprendre des phénomènes complexes tels que le métabolisme de médicaments, les maladies psychiatriques, ou le développement des tumeurs dans un organisme. Extraire des données précises et performantes de ces expériences (par le biais de dispositifs de microscopie ad hoc, de capteurs implantés et connectés, etc.) permettra de rationnaliser l’utilisation de ces modèles animaux.
  • Technologies biologiques bas coût et performantes « High Tech – Low Cost ». Ce sont des ruptures technologiques qui permettent de rendre abordables les outils de manipulation et d’analyse des systèmes biologiques dans des contextes faibles en ressources, comme les pays en voie de développement. Le diagnostic « point-of-care » à bas coût ou la microscopie low-cost sont des exemples de réalisations qui pourront rentrer dans cet axe.
G

Gouvernance

Représentante de la région

M

Methodes d'intervention

Méthodes d'intervention

Appels à projets

Le DIM ELICIT lance un à deux appels à projets chaque année pour le financement de projets scientifiques.

Le DIM souhaite inciter les équipes de technologues et les équipes de biologistes à interagir en construisant des projets de coopération axés sur l’innovation. Ces appels à projets cibles deux grands types de projets :

  1. Co-développement de nouvelles méthodes/technologies innovantes
  2. Dissémination de méthodes/technologies pour le développement de nouvelles applications